google-site-verification: google1a8ca71a836177e0.html L’argent dans la peinture ~ ENIGM-ART

L’argent dans la peinture

| Libellés : | Posted On mercredi 16 mars 2011


Percepteurs d’impôts et changeurs…Des métiers d’argent
Au XVIème siècle, les tableaux représentant des percepteurs d’impôts, changeurs, usuriers avaient largement cours dans la peinture néerlandaise: ils remontent probablement tous au tableau disparu de Van Eyck. Metsys et Reymerswaele sont les principaux représentants de ce thème.


Percepteurs

Marinus Van Reymerswaele,Les percepteurs d'impôts
Marinus Van Reymerswaele, Les percepteurs d’impôts



Marinus Van Reymerswaele, Les percepteurs d'impôts
Marinus Van Reymerswaele, Les percepteurs d’impôts



Marinus Van Reymerswae,Les percepteurs d'impôts
Marinus Van Reymerswaele, Les précepteurs d’impôts



Marinus Van Reymerswaele, Le précepteur
Marinus Van Reymerswaele, Le percepteur d’impôts


Reymerswaele a crée des images satiriques reflétant l’attitude d’opprobre de la part de la société à l’égard des percepteurs.



Changeurs


Reymerswaele s’est aussi intéressé au thème du changeur et sa femme.



Marinus Van Reymerswaele, Le changeur et sa femme 
Marinus Van Reymerswaele, le changeur et sa femme



images (9)
Marinus Van Reymerswaele, Le changeur et sa femme




Metsys peignait aussi la vie et les mœurs de la société de son temps. Voici un exemple de changeur et sa femme.


Quentin Metsys, Le changeur est sa femme
Quentin Metsys, Le changeur et sa femme



Les balances monétaires

De nombreuses peintures de la fin du XVème et des périodes suivantes représentent des changeurs au travail : le détail de la peinture de Quentin Metsys montre un trébuchet de change à plateaux mixtes . Du verbe”trebucheor” qui signifiait chuter, le trébuchet était un petit instrument de pesée, par définition instable jusqu’à l’instant du point d’équilibre entre ses plateaux.



Quentin Metsys, détail du changeur et sa femme
Metsys, Détail du changeur et sa femme



Le tableau de Marinus Reymerswaele montre une balance à plateau triangulaire.  Nous connaissons très peu de plateaux de trébuchets triangulaires, dont on ne retrouve presque jamais la paire.

reymerswaele, Détail du changeur et sa femme
Reymerswaele, détail du changeur et sa femme.



Toutes ces balances,  étaient suspendues, attachées aux extrémités des branches du fléau par trois cordelettes, nombre qui, plus que quatre, garantissait une meilleure horizontalité du plateau par rapport à son centre de gravité. Dans le cas des cordelettes  de trébuchet , la couleur était  presque toujours verte, par une convention que l’on n’a pas expliquée, et qui provenait sans doute, soit de l’habitude de la profession des balanciers, soit des pratiques de tel ou tel atelier particulier.

Un petit jeu

Saurez-vous me dire à qui appartient cette peinture représentant un orfèvre et un couple de clients ? s'agit-il de Van Eyck, de Petrus Christus ou de Memling ?



Solution: Il s’agit de Petrus Christus. Comme vous pouvez le remarquer l’orfèvre tient dans la main une balance avec deux plateaux ronds permettant une meilleure adaptation de la pesée aux objets variés passant entre les mains de cette profession particulière.





Partager en 1 clic :

Comments:

There are 0 commentaires for L’argent dans la peinture

Publier un commentaire

Related Posts with Thumbnails