google-site-verification: google1a8ca71a836177e0.html Jeux dans la peinture ~ ENIGM-ART

Jeux dans la peinture

| Libellés : | Posted On mercredi 8 septembre 2010

Enigm-art_blog [1600x1200]
Jeux de cartes et jeux de regards dans la peinture…

Jeux de cartes
Les cartes à jouer ont probablement été inventées en Chine au VIIème ou VIIIème siècle. Elles sont arrivées en Espagne, portées par les Arabes qui les appelaient “Naïb ou Naïbe” puis elles sont apparues en Italie au XIVème siècle et en France au XVème siècle. Jeu de divertissement dans les maisons, les tavernes, mais aussi parfois dans les couvents, le jeu de cartes va subir au cours du temps de nombreuses interdictions tant des rois que des religieux. A la Renaissance les familles de la noblesse font du jeu de cartes un moyen d’éduquer les enfants à la vertu comme à la cour raffinée des Estensi à Ferrare. Des écoles de grands artistes telle que celle de Mantegna se spécialisent dans l’art de peindre des cartes destinées à l'apprentissage des plus petits.
Lire la suite.


Joueurs de cartes
Caravage, Les Joueurs de cartes, 1594-1595
Caravage, Les Joueurs de cartes, 1594-1595

Valentin de Boulogne, Les joueurs de cartes, 1616 
Valentin de Boulogne, Les joueurs de cartes, 1616

Georges de la Tour, Le tricheur, 1632
Georges de la Tour, Le tricheur, 1632

Giovanni Battista Boncori , Les Joueurs de cartes, vers 1670
Giovanni Batista Boncori , Les Joueurs de cartes, vers 1670

Lawrence Steigrad, Interieur d'une auberge avec joueurs de cartes
Lawrence Steigrad, Intérieur d'une auberge avec joueurs de cartes

Luca da Leida, Joueurs de cartes, 1501
Luca da Leida, Joueurs de cartes, 1501

 Pietro Longhi, Joueurs, 1757-1760
Pietro Longhi, Joueurs, 1757-1760

Théodore Rombouts, Les Joueurs de cartes, 1597-1637
Théodore Rombouts, Les Joueurs de cartes, 1597-1637



Natures mortes et jeux de cartes
Jacques Linard, Les cinq sens, 1638
Jacques Linard, Les cinq sens, 1638

Pieter Claesz, Nature morte au verre de bière, 1636
Pieter Claesz, Nature morte au verre de bière, 1636

Lubin Baugin, Nature morte à l'échiquier, 1ère moitié du XVIIe siècle
Lubin Baugin, Nature morte à l'échiquier, début du XVIIe siècle



Les figures, c’est-à-dire les personnages représentés sur les jeux de cartes ont changé selon les époques. “le portrait de Paris” est l’ancêtre du jeu actuel. En 1490, les carreaux n’existaient pas encore : le jeu était composé de cœurs, de piques, de trèfles et de croissants. Pendant la Révolution Française, les rois ont été remplacés par des Génies, les reines par des Libertés et les valets par des Egalités, mais en 1794, on retrouve des têtes couronnées sur les jeux de cartes. C’est en 1827 que l’on a supprimé le bas du corps des personnages pour mettre leurs portraits dans les deux sens, ce qui facilite tout de même le jeu.

Roi de coeur, Jeu de cartes fabriqué à Lyon, 1490 Roi de croissant, Jeu de cartes fabriqué à Lyon, 1490-2

Roi de pique, Jeu de cartes fabriqué à Lyon, 1490 [1600x1200] Roi de trèfle, Jeu de cartes fabriqué à Lyon, 1490-1 [1600x1200]
Jeu de cartes fabriqué à Lyon, 1490


Les figures.bmp
Les figures représentent des personnages considérés comme héroïques au Moyen Age — époque à laquelle furent découvertes les cartes en Europe — soit, pour les cartes traditionnelles françaises : Les rois et le valet de carreau faisaient partie du thème iconographique des Neuf Preux. (Wikipedia)

Un jeu de cartes sous la terreur
Jeu_de_cartes_sous_la_Terreur
Jeu de cartes sous la terreur dessiné par Jacques-Louis David

Force / Génie de la guerre
Fraternité / Liberté des cultes
Sécurité / Égalité de devoirs

Force / Génie du commerce
Industrie / Liberté des professions
Courage / Égalité de couleur

Prospérité / Génie de la paix
Pudeur / Liberté du mariage
Justice / Égalité de droits

Goût / Génie des arts
Lumière / Liberté de la presse
Puissance / Égalité de rang (Wikipedia)


Un savant jeu de regards
Les yeux sont très difficiles à représenter en peinture, car ce sont eux qui détiennent le secret de l’expression d’un visage ou racontent une histoire à travers des échanges curieux de regards : “regards en coin”, “œil complice”…

Andrea Mantegna, Oculus de la chambre des époux, 1465
Andrea Mantegna, Oculus de la chambre des époux, 1465

 Détail, Andrea Mantegna, Oculus de la chambre des époux, 1465 [1600x1200]  Détail, Andrea Mantegna, Oculus de la chambre des époux, 1465-2 [1600x1200]



Jan Steen, La mangeuse d’huitres, vers 1658-1660
Jan Steen, La mangeuse d’huitres, vers 1658-1660

Détail,Jan Steen, La mangeuse d’huitres, vers 1658-1661 [1600x1200]



Georges de la Tour, La bonne aventure, 1632
Georges de la Tour, La bonne aventure, 1632

Détail, Georges de la Tour, La bonne aventure, 1632-1 [1600x1200]



Vermeer, La lettre d'amour, 1667
Vermeer, La lettre d'amour, 1667

Détail, Vermeer, La lettre d'amour, 1667-1 [1600x1200]



 Velasquez, Les ménines, 1656-1657
Velasquez, Les ménines, 1656-1657

Détail, Velasquez, Les menines, 1656-1658 [1600x1200]



 Georges de la Tour, Le tricheur, 1632
Georges de la Tour, Le tricheur, 1632 

Détail,Georges de la Tour, Le tricheur, 1632-1 [1600x1200]




Une anecdote : Raphaël pour peindre le portrait de Tommaso Inghirami, a trouvé une astuce, car le cardinal était affecté d’un strabisme. Fallait-il le montrer en train de loucher ou supprimer ce défaut  disgracieux ? Le peintre a choisi de tourner son regard vers quelque chose que l’on ne voit pas. Ainsi, l’homme louche sans loucher.

 Raphaël, Portrait de Tommaso Inghirami,1514
Raphaël Santi, Portrait de Tommaso Inghirami,1514 

Détail, Raphaël, Portrait de Tommaso Inghirami,1514-1 [1600x1200]
  




Un petit jeu :  L’artiste a voulu représenter son œil. Une œuvre énigmatique… Saurez-vous dire pourquoi ?

Escher, L'oeil, 1946.bmp [1600x1200]









Escher, L'oeil, 1946
Escher, L'œil, 1946
Partager en 1 clic :

Comments:

There are 0 commentaires for Jeux dans la peinture

Publier un commentaire

Related Posts with Thumbnails